Télérama Rencontres : Stromae

Paul Van Haver, alias Stromaé, a tout compris au monde de la musique. Son dernier album, Racine carrée en est la preuve, et s’est vendu à des milliers d’exemplaires en quelques jours. À l’occasion de Télérama Dialogue, lundi 23 septembre au théâtre du Rond-Point, l’artiste se confiait devant des dizaines de curieux.

De la confidence, ou tout simplement de la franchise. Il rit de tout, rit de lui. Dans ses chansons, il ironise la vie. Et pourtant, il avoue ses angoisses: « je me pose actuellement la question de l’après. Combien de temps ça va durer tout ça? » Son manque de confiance séduit visiblement le public: « j’ai peur de déplaire », confie-t-il. « Après-tout, c’est en travaillant qu’on arrive à se plaire ».

Prônant par dessus-tout l’anti-snobisme, il n’écrit pas pour le succès, ni pour son public. « J’écris pour moi, sinon ça deviendrait malsain ». Dans « Papaoutai », titre phare de l’album, il s’ explique: « Je trouvais ça plus intéressant de poser une question, plutôt que de faire un reproche », dit-il avec maturité et recul sur son propre passé. S’il paraît pessimiste dans ses chansons, il justifie ça par de la mélancolie en disant qu’on peut rire de tout, même des sujets les plus graves.

Stromaé, c’est en réalité le type que tout le monde aimerait avoir dans ses amis. Le mec généreux, drôle et sincère. Quand un homme du public lui fait remarquer son authenticité (« tu ne ressembles à personne d’autre »), il répond: « si, à un cure-dent monsieur ». Lorsqu’un autre lui demande d’expliquer son clin d’œil à la fin du clip de « Formidable », il dit simplement: « non il n’y a pas de message. Je voulais juste montrer qu’en fait j’étais pas bourré ». Magique.

 

Vu à la rencontre de Stromaé à Télérama Dialogue: Les chaussettes fluos de l’artiste
Entendu à la rencontre de Stromaé à Télérama Dialogue: Question d’un fan dans le public « ça t’énerve pas quand le mot précède le sens? » Même Stromaé n’a rien compris.
Mot de la fin: « Chacun met ses prorités là où il a envie de les mettre » D’après sa maman.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s