Philippe Quesne migre à Nanterre

Les fins d’années sont souvent le temps des remaniements. Aussi protocolaires que le Parlement, les artistes de théâtre espèrent, chaque année, ou presque, voir leurs noms hissés en haut de l’organigramme d’un théâtre national ou d’un centre dramatique national. Et pour cause, Pauline Sales, co-directrice du Centre Dramatique Régional de Vire (Calvados) insiste sur l’importance du titre : « bien souvent, diriger un CDN pour un metteur en scène est la quête du Graal ». À l’approche de l’annonce officielle, les rumeurs fusent, les pronostics se confrontent. Et puis, un beau jour, la ministre sort sur son balcon pour clamer à la foule le nom du grand gagnant. En ce mois de décembre 2013, les projecteurs se figent sur Philippe Quesne, qui vient d’apprendre qu’il prenait la tête du théâtre Nanterre-Amandiers. Chouchou d’Aurélie Filippetti pour le poste, le metteur en scène au palmarès étoffé, se retrouve propulsé à la direction du plus influent centre dramatique national. Et pourtant, la bataille fut rude : les querelles entres les collectivités ont ralenti le processus de sélection et ont prolongé le suspens. Mais, après une attente insoutenable, ça y est, la décision est prise : le créateur de « Swamp Club » remporte donc sa mutation pour Nanterre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s