[INTOX] – Pete Doherty : Ce qui devait arriver arriva

Pete_Doherty,Festival_We_Love_Green,_photo_F._Loock_(2)

Pete Doherty est décédé ce samedi matin tôt, dans sa chambre d’hôtel de Brighton, où il séjournait pour le week-end. Si les raisons du drame n’ont pas encore été confirmées, les enquêteurs privilégient la piste de l’overdose, en vue du passif du chanteur et la présence de stupéfiants dans sa chambre lors de la découverte du corps.
À l’âge de 34 ans, Pete Doherty revenait de sa cure de désintoxication en Thaïlande, avec la conviction qu’il repartirait sur de nouvelles bases avec les Babyshambles. Le chanteur avait même des projets avec son ancien groupe, les Libertines.

Le rock sans limites
L’empreinte que Pete Doherty laisse, c’est avant tout une image sulfureuse que de la musique. À l’école, il était un enfant studieux, passionné par la littérature et les arts, et brimé par une éducation rigoureuse. Mais, rapidement, il a des envies de rock’n roll. C’est alors que le jeune Pete rencontre Carl Barât, qui sera son allié, envers et contre tout. Cette amitié hors du commun fascine, dépasse toutes les épreuves, même lorsque Pete cambriole l’appartement de Carl. Le rock des Libertines se voit vite propulsé sur le devant de la scène, au même rang que les Strokes ou les Hives. Mais la consommation de drogues du chanteur s’accélère. Pete Doherty a envie d’autre chose, il crée les Babyshambles. En même temps, il rencontre le top model Kate Moss. Ensemble, ils partagent bien plus qu’une relation, ils deviennent les icône de toute une génération. Sur-médiatisé, le couple sombre dans la drogue et vient à se séparer en 2007. C’est à ce moment-là que Pete part à la dérive, en enchaînant les séjours en prison : vol, conduite en état d’ivresse, injection d’héroïne dans un avion en Suisse…

L’inaccessibilité, recette de son succès
Au cœur de la polémique, le chanteur n’a jamais cessé de captiver son public. Pete Doherty incarnait ce paradoxe, de plaire et de décevoir à la fois. Régulièrement, il sortait des disques. Des bons disques. Mais souvent, il abandonnait ses fans, du jour au lendemain, déclarant forfait quelques heures avant le concert. Programmer Pete Doherty devenait une rude épreuve pour les organisateurs de concerts. Et pourtant, le chanteur surprenait sans relâche : artiste complet, il s’était même lancé en tant que peintre en créant des oeuvres avec son sang. L’engouement est tel que l’exposition voyageait, de ville en ville, jusqu’à poser ses bagages à Paris, très récemment.

Au bout de son personnage
Pete Doherty incarnait l’inattendu. Pour poser des lapins ou créer l’événement. Très récemment, le chanteur s’est produit en concert au Jane Club, dans le 6e arrondissement, le 27 novembre dernier. Annonçant sa venue deux jours avant, le public avait témoigné une certaine lassitude au comportement de Pete Doherty. Avec deux heures de retard, les commentaires à propos du concert ont déferlé sur le web : “le caractère capricieux du personnage n’excuse en rien la légèreté qu’il nous a servi”, s’indignent les spectateurs présents dans la salle.

Pete Doherty était censé se retrouver en studio quelques semaines avant d’attaquer une énième tournée, qui l’aurait mené à nouveau sur les routes de France. Il a préféré s’éteindre dans son Angleterre natale, loin de tous ces artifices, qui, malgré lui, lui collaient à la peau.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s