Fauve, le cri du coeur – Bataclan, le 6 février 2014

Les images made in Fauve, aussi importants que les textes en live.

Les images made in Fauve, aussi importants que les textes en live.

L’histoire, tout le monde la connait. Une bande de potes qui font de la musique et de la poésie dans leurs chambres, et soudain, tout éclate au grand jour. Rien d’extraordinaire en soi. Les gars savent jouer, le flow du poète est solide. Pas du rap, ni du chant, mais du flow. Un flot de paroles percutantes qui se déferlent dans la foule. Fauve se raconte, raconte une histoire à travers ses textes, transpirant d’émotions et de revendications. La scénographie, épatante, plonge la salle dans une boîte à souvenirs, qui illustre les morceaux en images. Sans narration particulière, elles s’enchaînent à la manière d’un exercice psycho-thérapeutique.

On ne dira pas que Fauve, c’est du grand art. Non. On ne dira pas non plus que l’ambiance était torride dans la fosse du Bataclan. Fauve, c’est plutôt la voix d’une génération. Le public s’est déplacé pour le concert avec un espoir : entendre les mots que chacun pense tout bas et n’ose pas dire tout haut. Comme une prière, Fauve récite ses mots, à base de « nous sommes de ceux qui dansent de façon embarrassante », « je suis un voyou », ou encore de « nique sa mère le blizzard ». Entre les morceaux, le collectif enseigne -ou plutôt ressasse- à ses fidèles les principes et les valeurs de son gang. Libre et insaisissable. Si les médias ne l’ont pas assez dit, Fauve le précise. « Tu me fais peur toi avec ta caméra. C’est pas notre délire, en plus on n’est pas beaux », scande le chanteur-rappeur-floweur. Une fausse modestie qui fonctionne. Le public, bien dressé, réplique d’une même voix : « Mais siiii ». La religion Fauve est en marche.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s