Printemps de Bourges – Mercredi – Chacun reprend son quartier

Les festivaliers reprennent leurs marques, les professionnels, leurs quartiers. Le Printemps de Bourges est bel et bien lancé, pour la 38e année. Avec un feu ouvert par le berruyer Florent Marchet, en terrain connu, suivi de près par le phénomène Stromae, le public est arrivé en masse dès mardi 23 avril au soir pour remplir le W, lieu phare du festival. Sur le off aussi, ça se bouscule, les Inouïs, tremplin des Découvertes, démarrent ce même jour.

Les Inouïs

Si la scène hip-hop commence à l’heure de la sieste, la scène électronique, elle, prendra d’assaut le 22 jusqu’à deux heures du matin. Pour la Région Centre, le duo Scoop & J-Keuz, fraîchement débarqués de Cosne-sur-Loire, représentent leur fief, tandis que Fakear, gagnant du tremplin normand, fera la fermeture de la soirée, à la suite de son confrère Thylacine (Pays-de-la-Loire). Alors qu’en 2013, le nom de FAUVE avait été prononcé par Orelsan, à la tête du jury, lors de la remise du prix des Inouïs, le grand vainqueur 2014 sera nommé samedi 26 avril au soir, à l’occasion du traditionnel bilan du festival organisé par Daniel Colling et son équipe.

W/ Palais d’Auron

Sur les grosses scènes du Printemps de Bourges ce même soir se sont succédé les pointures, voire les habitués du festival. D’un côté, la tribune rock avec Drenge, les bêtes de scène Biffy Clyro, puis les incontournables Skip The Use, et enfin la bande des Shaka Ponk au grand complet. Les deux derniers groupes, complices à la rue comme à la scène, se sont mutuellement invités pour des duos improvisés, et ont tous les deux invités Maxime Musqua (Le Petit Journal de Canal +) pour l’aider à réaliser son défi : se glisser dans la peau d’une rockstar. Chez Mat Bastard, il a interprété bien énervé « Killing in the Name of » de Rage Against the Machine, et chez les Shaka, il s’est jeté dans la foule avec un saut de l’ange qui restera dans les mémoires. C’était sans compter les incalculables bains de foule de Frah (chanteur de Shaka Ponk), et… de Sam (la chanteuse de Shaka Ponk). Du côté du Palais d’Auron, c’est Miossec qui donnait le change, accompagné de Yodelice et la révélation 2014 Cats on Trees. Miossec, qui vient de sortir son neuvième album, « Ici-bas, ici même », est mis à l’honneur en ce Printemps de Bourges. Tout une exposition lui est consacrée à l’accueil public.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s