Rock’n Beat Party 2014 : du niveau, mais pas de surprises

En livrant l’affiche de l’édition 2014 de la Rock’n Beat Party du Printemps de Bourges, les organisateurs n’ont pris aucun risque : les artistes sont soit déjà venus, ou ont soit déjà acquis une renommée nationale, voire européenne. Pour donner le coup d’envoi rock, c’est Breton, le groupe britannique de pop-électro qui fait fureur outre-manche et dans l’Hexagone depuis la sortie de son album « War Room Stories », qui a ouvert la danse.

Breton :


 

Enchaînement avec Salut C’est Cool, le gang parisien déluré, qui met en scène le beauf et le psychédélique. Un délire pas totalement imperméable qui permet d’aller voir très loin, autant que dans les sonorités que dans l’inconscient.

Salut C’est Cool :

 Les londoniens The Klaxons, formés en 2005, à l’origine du courant de la new rave, qui viennent de refaire surface pour promouvoir leur album à paraître en juin. Il s’intitulera « Love Frequency ». En live, ça percute et c’est pop à souhait.

The Klaxons :

Le frère et la soeur, venus de Franche-Comté, en ont connu des polémiques. Nés respectivement en 1996 et 1997, ils ont été interdits de la scène par la préfecture de leur département, jugeant nuisible à leur scolarité. Et pourtant, ça ne leur a pas empêché d’enchaîner les dates depuis 2011. Des Transmusicales, à Dour en passant par le Coachella 2014; Au Printemps de Bourges, le rock-dubstep des frangins a fait mouche.

Carbon Airways : 

On ne présente plus Kavinsky, cet artiste électronique proche de SebastiAn et Mr. Oizo, qui a connu le succès grâce à la bande originale du film « Drive » avec Ryan Gosling. Depuis la sortie de son album « Outrun », il enchaîne les live des festivals. Hélas, si sa synthpop très 80’s séduit sur le disque, en live, les morceaux manquent de panache et d’entrain. Frustration chez le spectateur, et résultat… insipide.

Kavinsky : 

Le pote de Gesaffelstein, spécialiste des remixes en tout genre, transporte sa « trap » dans les quatre coins du monde. Brodinski a fait une démonstration à Bourges de ce qu’était le style de Bromance Records, son label. Un talent mature, affirmé, qui est loin de s’épuiser en live. Au contraire.

Brodinski :

Si la techno n’est pas une spécialité française, du côté de la Grande-Bretagne, elle revient au goût du jour. C’est en tout cas le dada du jeune Daniel Avery, qui a livré son premier album, « Drone Logic », à l’automne dernier. Sur scène, l’artiste dévoile son style authentique, digne des pionniers de la techno, et montre que le style n’est pas seulement américain ou allemand. Dorénavant, il est aussi anglais.

Daniel Avery :

Si son coup de saxophone retentit au quatre coins de l’Europe, Bakermat est l’archétype du DJ néerlandais. Il est jeune, c’est une star chez lui, et sur scène, il est…seul. Bien ancré dans son style, il livre son style chill et aérien en entertainer, sans extravagance.

Bakermat :

Plus de doute maintenant, la nouvelle électronique vient de l’est. Plus de Berlin non, mais de l’est : de la Slovénie. Gramatik transcende avec un style bien à lui, mélange de funk, soul et dubstep, il débarque sur scène avec un saxophoniste/flûtiste. C’est rafraîchissant, innovant et délicieux pour les oreilles. LA vraie bonne surprise de cette rock’n beat party.

Gramatik :

Il y a deux ans, Gesaffelstein s’imposait comme nouveauté électronique dans un Printemps avant-gardiste, alors qu’il faisait un passage très très remarqué sur la scène du Palais d’Auron. Après la claque monumentale des festivaliers ce jour-là (qui ne sont d’ailleurs pas encore remis), il est revenu, au W, cette fois, et plus conquérant que jamais. Plus de doute, c’est lui le roi.

Gesaffelstein :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s