John Butler Trio @ Soirs d’été, Place de la République

10521176_10203920584072012_9155691452258462422_n

 

Le festival Soirs d’été, c’est une des petites merveilles parisiennes qui ne se loupent sous aucun prétexte. En juillet, durant quelques soirs sur la Place de la Républiques, de brillants artistes viennent se produire sur une grande scène, pour le plus grand plaisir du public, puisque c’est biensur, gratuit.
Cette année, des têtes d’affiche prometteuses étaient une nouvelle fois de la partie : Shaka Ponk en ouverture, Gush, très attendu, les Wampas toujours plus fous, Cats on Trees en révélation, Zebda, mais aussi Naïve New Beaters, FFF ou encore Deluxe.

Après un lundi pluvieux, la foule s’est rassemblée sur la Place de la République le lendemain, pour la vedette John Butler Trio. Le public se presse et se compresse autour de la scène pour venir acclamer le trio d’excellents musiciens, qui a signé son retour sur scène en cette année 2014. Un smartphone dans une main (pour suivre la demie-finale Brésil VS Allemagne en simultanée), une bière dans l’autre, le festivalier se concentre sur les mains possédées de John, jouant de la guitare comme un génie astiquant sa lampe. Les sons qui en sortent ne ressemblent à rien d’autre. Fougue, prouesses et exotisme, le mélange rend ivre la foule, qui se laisse emporter volontiers dans un état second. À dire vrai, le live de John Butler Trio a de quoi donner des ailes. C’est le cas pour un des fans, transcendé, qui prend alors la décision démesurée d’entamer l’escalade la statue, équivalent tricolore de la statue de la Liberté, il faut bien l’avouer. Alors, le voilà parti, s’agrippant aux presque-prises et évoluant dans son ascension comme un singe hors de sa cage. Sous l’acclamation du public, il parvient à chevaucher un des lions, face à la scène. Il est content et ça se voit : vue parfaite sur JBT, l’auditoire toujours en lévitation sur l’improvisation live d' »Ocean ». Mais l’entêté ne s’arrête pas là. Il tente alors d’aller plus haut, comme si la colonne était un simple mur d’escalade, et qu’il pourrait descendre en rappel une fois le ciel touché. La foule retient son souffle. L’Allemagne marque un but par minute. Les CRS encerclent la statue. John Butler accélère le rythme de son solo….

10463070_10203920584032011_7956993594603867353_n

Et c’est le drame :
Le fou sur sa statue réussit sa descente et file en garde à vue. Le Brésil se fait définitivement éliminer de la coupe du monde qu’il a organisé. John Butler arrive à la fin de son concert.

Non, vraiment, le concert de JBT, on s’en souviendra.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s