Amiens, tu nous mets bien

Amiens est la préfecture de la Somme et se situe à environ 1h15 en train de Paris. Dit comme ça, on aurait pas idée d’aller y jeter un œil. Et pourtant, la ville pourrait vous surprendre. Mi-urbaine, mi-rurale, Amiens dépayse à la fois par ses cours d’eau et ses maisons de brique rouge. Construites à l’enfilade, elles donnent à la ville un air de Hollande. Ça fait son petit effet.

Les maisons de brique amiénoises

Les maisons de brique amiénoises

Etape obligatoire : la cathédrale d’Amiens, située au cœur du centre-ville, joyau de l’art gothique.

La cathédrale, à côté de laquelle Notre-Dame-de-Paris est insignifiante.

La cathédrale, à côté de laquelle Notre-Dame-de-Paris est insignifiante.

Point précieux du patrimoine amiénois : les vitraux de la cathédrale

Point précieux du patrimoine amiénois : les vitraux de la cathédrale

La cathédrale fait 42,5 mètres de hauteur. Même si elle en paraît 70.

La cathédrale fait 42,5 mètres de hauteur. Même si elle en paraît 70.

Amiens aussi a son phare, la Tour Perret. Imaginée et construite par Auguste Perret, aussi à l’origine de la Tour Perret bis à Grenoble et d’une partie de la ville du Havre, la Tour symbolise les reconstructions d’après-guerre et s’est mise au goût du jour en adoptant des éclairages plutôt… tendances. Images.

La Tour Perret // LE JOUR : concentré d'architecture d'après-guerre et curiosité du terroir.

La Tour Perret // LE JOUR : concentré d’architecture d’après-guerre et curiosité du terroir.

Tour Perret // LA NUIT : Un dancing vertical guidant les âmes en peine. © Tetue, Flickr

Tour Perret // LA NUIT : Un dancing vertical guidant les âmes en peine. © Tetue, Flickr

Pour des instants plus chill, Amiens a aussi son « havre de paix », une sorte de Marais Poitevin du Nord, appelé les Hortillonnages. Plutôt que d’opter pour une visite accompagnée par un batelier, optez pour vos muscles et louez votre propre barque au Vert Galant, un peu plus loin (57, chemin de Halage, 5,50 euros par personne pour 45 minutes de balade).

Les Hortillonnages © Le Vert Galant

Les Hortillonnages © Le Vert Galant

 

Après l’effort, le réconfort : le quartier Saint-Leu, en bordure de la Somme regorge de terrasses festives. Le guide touristique Lonely Planet place même ce quartier dans le top dix des endroits où faire la fête en France. C’est pour dire.
Rhumerie le Baobar, 2 rue des Bondés

Le Quai Bélu, dans le quartier Saint Leu

Le Quai Bélu, dans le quartier Saint Leu

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s