Ajaccio, qu’est ce que c’est beau !

Un petit week-end dans la capitale Corse, c’est comme partir en séjour dans un endroit exotique et légèrement paradisiaque. Vivre à la corse prendra des airs de dolce vita méditerranéenne qui fait du bien… juste le temps qu’il faut.
Carnet de route de la douceur de vivre ajaccienne.

 

 

Pour les papilles
Casa Gelat’ (rue de la Porta), le paradis des glaces locales
Charcuterie Modele (rue Fesch), épicerie fine, royaume de la Coppa et du Lonzu
Papacionu (16, rue Saint-Charles), pizzeria hype et succulente
Galleani (rue Fesch), boulangerie corse où les Canistrelli et les Canistrons sauront vous séduire
Le (petit) cheval blanc (20, rue Bonaparte), au cas où vous êtes en mal d’un succulent burger
Le marché, sur la place Foch, a lieu tous les matins et répondra à toutes les envies gastronomiques

Pour le gosier
Le Caliente (2, rue Bonaparte), idéal pour un apéro tapas dans une ambiance chaleureuse
Le Café de Flore (rue Fesch), pause délicate en face du Palais Fesch
Le Lamparo (Boulevard Pascal-Rossini), en front de mer, parfait pour siroter un cocktail après quelques heures de plage.

Pour le porte-monnaie
Dans la rue Fesch et sur le cours Napoléon, le shopping vous tend les bras. Quatre petites adresses sortent un peu du lot : 2Aroma (27, rue Bonaparte), temple de l’aromathérapie et des huiles essentielles, Dune (rue Fesch), pour la mode colorée, Melrose bazar (rue Fesch), pour les bijoux pour tous les goûts, et Inside (rue Fesch), pour la décoration.

Pour les mirettes
Le Palais Fesch, majestueux musée des beaux arts dont la collection est riche et les expositions toujours surprenantes. La Chapelle, dont l’accès se trouve dans la cour vaut le détour.
La bibliothèque, qui jouxte le Palais Fesch, sera un havre de paix pour ceux qui voudront se retrouver au calme des agitations de la rue Fesch.
Côtés plage, rendez-vous à Saint-François, dans le centre-ville, ou à Trottel. En prenant la voiture, et en empruntant le « chemin le plus court pour le paradis », les amateurs de surf se retrouveront à Capo di Ferno, étendue sauvage de sable à découvrir absolument.
Non loin de Capo, les Îles Sanguinaires s’engouffrent dans la mer. Du haut d’un rocher, le point de vue est saisissant. Petite balade d’une demi-heure pour parvenir jusqu’en haut.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s