Marrakech te donne la pêche

C’est un grand classique pour les touristes français qui souhaiteraient poser un pied en Afrique en douceur. Un avant goût à la culture orientale, aussi. Quatre jours à Marrakech promettent de dépayser, de charmer et d’épuiser aussi, parfois. Dans la médina, à se perdre dans les ruelles étroites du souk jusque dans les artères de Guéliz, Marrakech offre également une entrée impressionnante sur l’Atlas. Trépidant, gourmand et perturbant. Alors, pourquoi s’en priver ? Pour ne passer à côté de rien, voici quelques adresses.

Pour dire « Ooouah »

• le Palais Bahia et le Palais Badi, deux petites pépites dans le patrimoine de la ville
• Tombeaux Saadiens, pas essentiel, mais renferme des joyaux d’architecture
• Jardin secret, un petit havre de paix en plein souk (attention, l’entrée coûte 50 dirhams)
• Maison de la photographie, un beau musée qui donne un bon aperçu du Maroc d’antan
• Medersa Ben Youssef, sans doute l’édifice le plus intéressant de Marrakech… malheureusement, elle est fermée pour travaux pendant deux ans. Il faut attendre 2020 pour en voir la couleur !
• Koutoubia, la mosquée emblématique de Marrakech. Même si les non-musulmans ne peuvent pas entrer, s’en approcher promet un beau cliché
• Jardin Majorelle, ancienne demeure d’Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé, qui attire des milliers de touristes chaque année (avec le musée Yves Saint-Laurent et le musée berbère)
• La Place Jeema el Fna, l’immense place très connue de Marrakech, sur laquelle se retrouvent les habitants à la tombée de la nuit pour profiter de la musique et des diverses attractions. Attention aux pièges à touristes.

Quand les pieds ne veulent plus avancer, pas de panique. Prendre un taxi à Marrakech l’est tout autant qu’à New York. Les chauffeurs de taxi guettent les clients parfois de très loin et les prix sont accessibles. Comptez 40 dirhams pour aller de la place Jeema el Fna à Guéliz, maximum !

Si tu as la folie du dirham, il faudra négocier les prix excessifs proposés par les marrakchis. Les souks regorgent de petits plaisirs insolites, comme des services à thé, décoration en raphia, maroquinerie, babouches… Se diriger vers les souks El Haddadine, Semmarine ou encore Souafine. Pour y accéder, partir de la place Jeema el Fna. Pour un souk plus authentique, où la vente en gros est pratiquée, direction le Mellah, vers le quartier de la Kasbah.
Pour un côté plus « moderne », direction Guéliz. Que ça soit l’immense Zara, le spa Caudalie, la chaîne de décoration Chabi Chic… il y a l’embarras du choix.

Pour vivre un peu plus le Maroc…
Il faudra passer par le spa. Les Bains de l’Alhambra (hammam découverte à 150 dirhams, + une heure de massage, comptez 450 dirhams) est une bonne adresse. Avec un peu d’anticipation, les Bains de Marrakech est aussi une valeur sure.
Si tu ne l’as jamais fait de ta vie, un petit tour en chameau s’impose dans la Palmeraie. Pour ceux qui ne le sentent pas trop, ce sera un tour de quad. Les plus aventureux iront prendre l’air de l’Atlas et ses quatre vallées. Si c’est l’été et que la température le permet, pause à L’Arbalou pour manger les pieds dans l’eau dans des petits restaurants atypiques et colorés. Les marcheurs iront à Setti Fatma pour grimper en haut de la colline admirer de plus près les cascades de l’Ourika. Comptez une cinquantaine d’euros l’aller retour en taxi.

Pour manger (encore et encore) et boire à ta soif
Au Maroc, on a vite fait de devenir dingo de la nourriture. Moi, personnellement, depuis mon retour en France, je suis en manque grave de cornes de gazelles et arpente les rues de ma ville à la recherche d’une pâtisserie orientale (#mayday). Le souci – le seul, sans doute – à Marrakech, c’est l’alcool. On en trouve vraiment pas partout. Il faudra taper dans les adresses un peu chic et hype de la ville pour en déguster sur des rooftops à couper le souffle.
• Terrasse des épices (Sidi Abdel Aziz، 15 souk cherifia)
• Café Arabe (184 Rue Mouassine)
• Nomad (1 derb Arjan, Raab Lakdima)
• Kasbah Café (Rue de la Kasbah)
• Café Clock (Derb Chtouka)
• Le Grand café de la Poste (Avenue Imam Malik)
• Al Fassia (55 Boulevard Mohamed Zerktouni)

Pour un thé à la menthe (ou un verre de rosé) à toute heure…
Le Café de la Maison de la photographie, avec son toit assez exceptionnel, le bazaar café (une Guest house qui sert de l’alcool avec des happy hours), le Riad Chorfa (vieille maison marrakchi située dans les recoins du souk) ou… la Mamounia, le palace le plus luxueux de Marrakech, dans lequel il est possible de prendre un verre dans les jardins. Inoubliable.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s