Budapest, t’es à l’ouest

Elle est devenue immanquable pour les voyageurs urbains que nous sommes. La capitale de la Hongrie est aussi le temple des enterrements de vie de jeune fille/garçon, des soirées alcoolisées ou encore des fripes pas chères. Tout ceci, saupoudré d’un peu de culture et d’une lourde histoire, Budapest fera partie de notre top 5 des meilleures villes d’Europe, c’est certain.
Quelques bonnes adresses pour la découvrir sous son meilleur jour.

Le logement
L’idéal, c’est quand même Airbnb. Il y en a des milliers dans le centre de Pest. Souvent des résidences secondaires auto-gérées avec des boîtes à clefs et des femmes de ménage. Mais ça dépanne bien pour vivre au rythme de la ville.
Si vous êtes plein aux as, par contre, il y a quelques hôtels-bijoux à ne pas manquer. L’un d’eux va ouvrir dans quelques jours à l’heure où j’écris ces lignes, il s’agit du Parisi Udvar. Cet ancien passage commerçant d’une splendeur sans nom vient d’être transformé en palace.

Manger
Euh… comment dire ! Le Goulach et le poulet au paprika, ce n’est pas la tasse de thé de tout le monde. N’allez pas à Budapest pour goûter la grande gastronomie hongroise, mais plutôt pour emmagasiner le maximum de gras possible. Goûter gargantuesque et burgers en tout genre seront les maîtres mots de votre appétit sur place. Il y a quand même des bonnes adresses en la matière : 

  • Fekete (Múzeum krt. 5)
  • Robinson, près des thermes Széchenyi
  • Street cakes (Andrássy út 61) pour goûter les meilleurs chimney cakes du monde
  • Mazel tov (Akácfa u. 47) le bar à ruines où la cuisine vegan et la cuisine juive font bon ménage
  • Street food Karavan (Kazinczy u. 1) le food court où les food trucks sont bien trop nombreux pour ne pas être frustrés
  • Les Halles de Budapest (Vámház krt. 1-3) dont l’architecture est à admirer. L’étage est consacrée à de la vente de touristes et plats typiques
  • Spiler (Király u. 13), le bistrot stylé qui est une valeur sure à Budapest. Bonne musique, bons plats.

Pour prendre un café
Prendre un café, c’est sacré à Budapest. C’est même méga gourmand. La pause du matin et la pause du goûter sera donc de rigueur. La ville regorge de magnifiques cafés dans lesquels s’arrêter. Les plus connus (beaux et prestigieux, aussi) sont le Café Gerbeaud et le New York café. Côté Buda, vous trouverez aussi le Ruszwurm Cukraszda (Szentháromság u. 7), un peu moins beau mais tout aussi bon.

Pour boire un verre (et faire la fête)
Et oui, faire la fête est indispensable à Budapest. Les discothèques, bars en tout genre et bars à ruines sont nombreux. Pour comprendre ce qu’est un bar à ruines, rendez-vous ici.
The best of the best des bars à ruines, ce sera d’ailleurs le Szimpla Kert. Sur deux niveaux, l’endroit est atypique, stylé, ambiancé. Tout ce qu’on veut.
D’autres bonnes adresses, pêle-mêle :
• Ellato Kert & taqueria (Kazinczy u. 48), un autre bar à ruines un peu façon guinguette
• Le 360 bar (Andrássy út 39), un des seuls roof tops de la ville
• L’Instant (Akácfa u. 51), un bar à ruines transformé en discothèque tendance et grande

Pour dépenser des forints
Mon Dieu, il y aura le choix ! Si vous êtes branché, seconde main, encore plus… La plupart des boutiques sont d’ailleurs des friperies, plus ou moins haut de gamme. Si vous êtes plutôt première main, les Hongrois raffolent des centres commerciaux, il y en a aux quatre coins de la ville. Parmi eux, Mammut (à Buda), Westend city center (au nord de Pest) ou encore Balna (un nouveau concept architectural de centre culturel et commercial, encore vide… le long du Danube au sud de Pest).
Mes bonnes adresses :
• Paloma, un immeuble entier d’artisans et concept stores, ça vous branche ? Sur le papier, l’endroit est top. En vrai, c’est un peu déserté, je n’ai pas réussi à savoir pourquoi…
• Les friperies un peu « foirfouille » : Cream et Hada, qui sont des chaînes. Vraiment le temple de la fripe pour celle qui ont des heures devant elle pour dénicher les meilleures pièces à petits prix.
• Latomas (18., Dohány u. 16), Ludovika vntg (Rumbach Sebestyén u. 15), Szputnyik (Dohány u. 20), PSTR shop (Dohány u. 16-18), Retrock (Anker köz 2-4), Jajcita (Szondi u. 58)… Vous êtes un peu dans un rêve dans ces boutiques-là : les pièces de créateurs sont mélangées à la fripe, le tout dans un style carrément cool. Prix abordables, semblables à ceux des centres commerciaux.
Printa design shop (Rumbach Sebestyén u. 10) : Le concept store qui est aussi un atelier et agence de graphisme vend quelques goodies totalement singuliers et made in Budapest
Reflexshop (Eötvös u. 39) : Saviez-vous que le Rubik’s cube était hongrois ? Il constituera peut-être l’indispensable de vos souvenirs de vacances à Budapest… Vous en trouverez de toutes sortes à Reflexshop !
• Pour les fans de vinyles, il y a des disquaires de qualité à Budapest. La bonne adresse pour les fans de musique électronique sera Atk records (Ó u. 3). Les autres pourront aller chez Wave (Révay köz 1).
• Si vous voulez faire du lèche-vitrines, allez rue Vaci u et Kiraly u 🙂

Paloma

Un peu de culture, quand même…
L’essentiel des visites se concentreront à Buda, la partie plus « historique » de la ville : le village Varnegyed, le château, le Bastion des pêcheurs… Côté Pest, la basilique Saint-Etienne vaut le coup d’oeil, ainsi que le mémorial des chaussures. Le Parlement est bien entendu à faire (attention à réserver ses billets à l’avance) ainsi que la Grande synagogue (même chose). Pour ceux qui sont bien accrochés, go to la Maison de la terreur, musée du totalitarisme hongrois. Personnellement, j’attendais beaucoup du Musée des arts décoratifs qui renferme de magnifiques collections, paraît-il, mais il est fermé pour rénovation jusqu’en 2020. Faudra revenir, donc…
Si vous vous organisez bien, vous pourrez peut-être profiter d’un événement au Varkert bazar, au pied du Palais, qui est un centre culturel réputé.

Pour vivre des moments insolites à Budapest…
…Outre vos soirées dans les bars à ruines qui seront, forcément, mémorables, vous pourrez faire tout un tas de choses que vous ne pouvez pas (ou que vous faites différemment) en France.
• Ca commence par se baigner dans les thermes mythiques de Budapest. Il y en a plusieurs, dont deux incontournables : les thermes Széchenyi et les thermes Gellert. Dans les premiers, quasiment tous les samedis du printemps et de l’été, de grosses soirées sont organisées. Ca s’appelle les Sparty ou les Budapest Bath parties. Infos ici.
• Vous faire tatouer. Il y a des salons à tous les coins de rues, à toute heure du jour et de la nuit. Alors why not ? Les prix sont relativement accessibles.
• Chiner des fringues ok, mais pourquoi pas chiner des vieux objets, vestiges du passé communiste du pays ? Prenez les bus 55 ou 54 au départ de Beraros ker et go aux puces Ecseri. Tous les matins au Nagykőrösi út 156.
• Vous avez fait le tour de Buda, de Pest, vous avez envie d’un peu de calme ? Prenez le train et aller faire un tour à Szentendre, un petit village plein de charme à une demi-heure de la capitale.
• Vous avez envie de sortir mais vous ne savez pas où ? Commencer par vous rendre au passage Gozsdu, vous trouverez forcément votre bonheur.
• Vous en voulez encore ? Il parait que vous pouvez conduire un tank et essayer de tirer avec des grosses armes dans les salles de tir de Budapest… Comme quoi, tout est (presque) possible dans cette ville.

Publicités