Calcutta te submergera

DSC_0604

Shakespear Sarani Street. 8 heures du matin. Le trafic fait rage et la ville se met en mouvement. Un homme et sa femme tentent tant bien que mal de se laver dans le caniveau. Armé d’un seau et d’une éponge, ils évitent de justesse les taxis Ambassadors qui klaxonnent sur leur passage.

Certains diront qu’elle a été oubliée. Que les anglais sont partis avec son rayonnement et sa grandeur. Pourtant, l’ex-capitale indienne est belle. De son ancien costume, Calcutta s’en ait fait des vestiges uniques, dont la richesse est inestimable. Mêlé à une modernité installée, les artères de la ville ont des allures de petit bijou préservé, fidèle à l’urbanisme britannique, hanté par une culture Bengali affirmée. En dehors des sentiers battus, Calcutta se perd et se construit dans une pauvreté innombrable et réelle. Mais la mégalopole a une force : le Gange, ainsi qu’une ouverture sur l’est Bengale qui, parait-il, réserve le meilleur de l’Inde aux voyageurs.

Les cerveaux ont fui la belle Calcutta. Ils sont partis sur la côté Ouest du pays. La jeunesse s’extirpe, elle aussi, peu à peu, laissant place à une population attachée à ses racines. Le tourisme n’y a plus sa place, les infrastructures manquent et le commerce souffre de cette décrépitude. Face aux jungles de Delhi et Mumbai, Calcutta déambule à son rythme, tout en restant, malgré tout, majestueuse et humble. Les Bengalis, s’ils paraissent froids et fermés aux premiers abords, aiment l’humour et seront d’une générosité incomparable. La seule tendance à adopter pour profiter entièrement de Calcutta est de se laisser porter, de la même manière que les barques vogueront sur le fleuve sacré.

DSC_0659

 

[UNBOLDECULTURE]
Oui, car Calcutta est quand même la capitale culturelle du pays ! Il faudra faire quelques passages obligés…
-Birla Mandir (2, Queens Park Road, Ashutosh Chowdary Ave, Ballygunge) est le temple hindou le plus connu de Calcutta, si ce n’est d’Inde de l’est. Il a été construit par la célèbre famille Birla et sa construction a duré 26 ans ! Il est dédié aux Dieux Krishna et Radha.
-Victoria Memorial (1, Queens Way), le magnifique bâtiment est emblématique de Calcutta et se visite. Les jardins sont également splendides et propices aux balades si le temps s’y prête. Il a été construit pour la Reine Victoria (britannique) qui était aussi impératrice des Indes. Il abrite à présent des peintures et des objets d’art rappelant la période coloniale.
-Calcutta compte quelques galeries d’art, notamment Akar Prakar (P 238, Hindustan Park , Gariahat) et Cima Art Gallery (43, 2nd Floor, Sunny Towers, Ashutosh Chowdhury Avenue, Ballygunge)

[TAKEAWALK]
À Calcutta, et contrairement à beaucoup de villes en Inde, il est possible de trouver des coins paisibles et de marcher ! Il y a même des trottoirs dans les rues du centre-ville… c’est pour dire!
-James Prinsep Ghat (Fort William, Hasting). Votre première expérience auprès du Gange se doit être inoubliable et les urbanistes de Calcutta l’ont bien saisi. Voilà donc une promenade ombragée et fleurie, durant laquelle il est possible descendre sur le quai prendre la température de l’eau ou même embarquer faire une balade en barque, en passant notamment sous le célèbre pont 2nd Hooghly bridge.
-Pour se balader dans les petites ruelles typiques de Calcutta, choisissez lees quartiers Bowbazar ou Baithakkana et démarrez sur College street. N’aillez pas peur de vous perdre pendant quelques heures. Vous ferez forcément de belles rencontres.
-South Park Street Cemetery (Park Street). Le parc est un cimetière chrétien datant du XVIIIème siècle, dans lequel sont enterrés plusieurs grands noms anglais qui vivaient la grande vie à Calcutta à l’époque. Beaucoup de gens reviennent à présent dans le cimetière pour y trouver les traces de certains ancêtres. Les rumeurs indiennes disent qu’il serait hanté…

DSC_0576

Fairlawns Hotel

[MANGER]

-Fairlawns Hotel (13A, Sudder Street). Le cadre et le décor de cet hôtel sont magnifiques et semblent tout droit sortis de l’empire britannique, version indienne. La nourriture ne sera pas fameuse mais vous y trouverez un large choix de mets, ainsi que des bières, le tout très bien situé, non loin du New Market.
-Kebab-e-que, le restaurant du The Astor Hotel (Shakespeare Sarani street). Aussi dans un décor sympa, les plats sont bons, peu chers et le service impeccable.
-Kewpie’s (No. 2, Elgin Lane, Off Heysham Road & Behind Netaji Bhavan), pour tester la nourriture Bengali

DSC_0521

Indian Coffee House

[TAKEACOFFEE]
-Rien de tel que l’Indian Coffee House (15, Bankim Chatterjee Street, College Street) pour prendre un café de bon matin (et à l’indienne naturellement !). Il s’agit de LA bonne adresse Kolkata, typique et avec un cadre exceptionnel. Vous pourrez passer devant sans le remarquer alors ouvrez l’œil !
-Flury’s (18, Park Street), un légendaire tea room, au cœur de la ville, très couru de la classe supérieure des habitants de Calcutta… et des connaisseurs !

 

 

DSC_0552

New Market

[SHOPPINGTIME]
-Braganzas (56C, Free School Street), la très bonne adresse pour les musiciens, et en particulier les amateurs de guitare… ! acoustique, électro-acoustique, électrique et de charmants ukulele feront votre bonheur pour des prix plus qu’abordables et les bons conseils de la gérante ! C’est aussi ici que vous pourrez faire de bonnes rencontres et connaitre les bons plans concerts pour le soir-même…
-Earthcare books (10, Middleton St, Park Street area), la librairie hipster et engagée de Calcutta. Des livres en veux-tu en voilà mais aussi des objets d’art issus de l’artisanat et des idées cadeaux au nom de la bonne cause.
-85 Landsdowne (85B Sarat Bose Road), la boutique branchée de créateurs Bengali à la mode
-BK Market (16 Shakespeare Sarani Street), un mini-mall de petits shops qui contient des très bonnes affaires pour ceux qui aiment chiner, mais aussi de magnifiques pièces (à condition d’avoir le temps). Pour les filles, pensez à vous arrêter à la boutique Bandy’s au fond, au rez-de-chaussée (shop n°14)
-le New Market, les puces version géantes, qui côtoient le marché de viandes et le marché aux fleurs et aux légumes. Etre prêt à être harcelé par les vendeurs en manque de touristes !

[TAKEADRINK]
-Jamsteady (26, Prince Anwar Shah Road), le meilleur endroit pour aller voir des concerts de groupes indépendants de la scène Bengali. Ouvert seulement les vendredis soirs, sinon il s’agit d’un club privé. Le prix est d’environ 300 roupies l’entrée.
-The Factory Outlet (5th Floor, Westside Building, Block D, 22 Camac St), un bar branchouille en plein cœur de Calcutta. Il faut monter au cinquième étage de la tour pour accéder à l’endroit magique : cocktails, happy hours et même pizzas !
-Plush (The Astor Hotel, 15, Shakespeare Sarani), pour retrouver l’ambiance club de jazz dont l’Europe a le secret. Ce sera la même chose, à l’indienne et avec des artistes indiens s’il vous plait !
-l’Aqua (au bord de la piscine) ou le Some place Else (No.17, Park Street, Kolkata), bars plutôt sympas (et chics, forcément) au centre-ville au sein de l’hôtel The Park

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s